On attend la suite

par wagonlit

A l’heure du numérique, on entend tout et n’importe quoi à propos du World Wild Web et son hypothétique régulation. Chose intéressante, cependant : la révision du droit d’auteur dans HADOPI. Mais aujourd’hui, j’avais plus envie de te parler d’une petite anecdote révélatrice, comme un petit coup de gueule avec ma voix fluette.

Hier soir, alors que je me baladais dans les méandres de mon Internet chéri, un post sympathique a atterri dans le flux des informations éphémères que je m’enfile par paquet de cent.

Je relaie la boutade à Luc. On se marre franchement. Et on reprend le visionnage de notre film en .avi.

Ce matin, au réveil, après le rituel du ronronnement, de l’étirement et du rendormissement, je me souviens qu’on est lundi et que c’est aujourd’hui que sort ledit EP des 1995 (entre autres). J’allume mon ordinateur, ouvre Google Chrome et me dirige vers ma plateforme de téléchargement préférée : Filestube.

8 résultats pertinents s’affichent. Je clique sur celui proposé par MediaFire. Une dernière confirmation et le download se lance. J’ouvre un nouvel onglet pour checker fissa mes mails en attendant que ça charge. Je n’ai même pas eu le temps de lire ce que ma Maman m’ordonnait de faire : déjà, dans mon Dock, le dossier Téléchargements sautillait. Ça m’aura pris à peine une minute pour me procurer le nouveau son des 1995 (1m27s si on compte le temps de désarchivage et d’ajout à iTunes).

J’ai repensé à ce #ChallengeAccepted qui m’avait fait marrer. Dans le fond, je ne sais pas si cette déclaration est vraie, si les 1995 sont réellement assez cons pour croire que parce qu’ils sont sur l’iTunes Store ils sont intouchables. Mais peu importe ; ce que je vois, moi, c’est que si j’avais du acheter leur album, j’aurais du payer 5,99€ en format numérique et 9,99€ en format physique (CD ou vinyle)*. Avec tous les inconvénients de temps et de non-disponibilité qu’il y a à prévoir.

Au lieu de ça, au sortir du pieu, ne sachant pas quoi écouter pour me shampooiner pépère et me raser la moustache, il m’a suffit d’une petite dizaine de clics pour écouter Nekfeu et sa bande balancer leur son à travers mes enceintes.

Ah oui, j’allais oublier : La Suite (puisque c’est le nom de ce fameux EP) est chiant. Les instrus sont bonnes, pas de soucis, mais il aurait fallu enlever les voix prétentieuses est faussement ghetto pour que l’album soit agréable à écouter. Les textes sont plats, égocentriques et pas crédibles pour un sou. Il manque un truc, ce tout petit truc inexplicable qui avait fait de La Source un bon premier pas. J’ai donc demandé aux mecs de 1995 de quitter ma bibliothèque une fois que j’eus fini d’écouter intégralement ce qu’ils avaient à dire. Durée de vie de l’EP : 35 minutes.

Après un calcul hyper savant (9,99€ ÷ 35 minutes) j’en suis arrivé à la conclusion suivante : si j’avais acheté ce disque à la FNAC, j’aurais payé 0,28€ la minute d’écoute. Ça fait un petit peu cher, quand même…

Alors, à la veille d’élections présidentielles, plutôt que de se tirer dessus comme des gamins de 4 ans pour savoir si, oui ou non, il faut étiqueter la viande halal et la servir dans nos cantines, il serait peut-être plus intéressant de se pencher sur l’Internet et ses enjeux, non (et je ne parle pas de savoir faire une jolie TimeLine Facebook, hein) ?

Jacques Leblanc

*sources : iTunes Store et Fnac.com

Publicités