La sélection de la rédaction #7

par wagonlit

 

Il s’est passé beaucoup de choses cette semaine et il aura fallu n’en retenir que 5, en essayant de ne pas raconter exactement le même bla-bla qu’iTélé, BFM, LCI, TF1 et autres. Au menu (halal) de ce soir : des statues, un couple glamour, une corde à sauter, des fenêtres et de la justice.


 

Oscars

La nouvelle a contaminé la planète entière, au lendemain de la cérémonie des oscars. De San Francisco à Acapulco, le monde du cinéma n’avait que ces noms là au bout des lèvres. Normal, en même temps, quand on voit le résultat. En 2012, ce sont donc Philip Stockton et Eugene Gearty qui remportent l’oscar du meilleur montage son, pour le Hugo Cabret de Martin Scorsese. Vous vous en foutez sans doute mais ça fait toujours bien de le placer en soirée. Pour info, Philipp et Eugene, c’est eux :


 

Audrey Pulvar et Arnaud Montebourg

En sortant du restaurant où ils étaient allés dîner en tête à tête, les tourtereaux se sont fait violemment agresser par une bande associée au Front National. Le récit de l’ancienne présentatrice du JT de France 3 Marseille décrit la dureté de la situation (âmes sensibles s’abstenir).
 

Pendant ce temps-là, ailleurs dans le monde il s’est passé des trucs beaucoup moins important.
 

Sunny Afternoon

Bundy vous en a fait part la semaine dernière : les beaux jours sont revenus. L’occasion de vous conseiller d’en profiter pour faire un peu de sport. Voilà une idée comme une autre :


 

Windows 8

Microsoft a présenté mercredi le Consumer Preview de Windows 8. Le logo est dégueu, certes, mais l’OS amorce un changement ergonomique des plus séduisants puisque l’on voit apparaître l’interface Métro issue du Windows Phone7. Ceci permettrait donc la réunification des systèmes d’exploitation pour tablettes, ordinateurs et smartphones. Si vous êtes prêts à bidouiller un peu votre bécane, la chose est disponible ici.


 

Censure de la négation

Mardi 28 février, le Conseil Constitutionnel a censuré la loi votée récemment concernant la contestation des génocides (notamment celui des Arméniens), au nom de la liberté d’expression. Sujet sensible, certes, mais on ne peut qu’applaudir la décision des Sages, qui ne fait que respecter la Constitution. Bisous à Valéry, Jean-Louis et Jacques.

La rédaction

Publicités