La sélection de la rédaction #5

par wagonlit

On sait : l’info principale de la semaine, celle que tout le monde se repasse avec la rapidité d’un jaguar qui court après une antilope, c’est que la grosse baltringue qui reprend du Jean-Jacques Goldman Matt Pokora se tape la bonasse tête à claques de nos premières excitations nocturnes Alizée. Mais il y a eu d’autres actus. Robin et Jacques en font le résumé pour vous.


 

Liv Tyler chante pour Givenchy

Mardi 14 février, Givenchy a dévoilé son nouveau clip musical dans lequel Liv Tyler, égérie de la marque, reprend et interprète la chanson « Need you tonight » du groupe INXS. Cette vidéo ne sert pas de campagne publicitaire pour le nouveau parfum « Very Irrésistible Givenchy Electric Rose », c’est simplement un clip associé à la sortie du parfum. Depuis 2003, on a l’habitude de voir la fille du chanteur Steven Tyler, du groupe Aerosmith, dans les spots publicitaires pour le parfum « Very Irrésistible Givenchy », ici on la retrouve dans un clip, réalisé par Johan Renck (Breaking Bad), en noir et blanc, plus glamrock que jamais…


 

David Beckham pour H&M

Je vais en ville, j’entre dans la galerie commerciale où se trouve le H&M et là, je me retrouve devant des affiches gigantesques avec David Beckham. Et oui, depuis peu David Beckham s’essaie à la mode. Celui qui était l’égérie de la marque Emporio Armani lance maintenant sa propre ligne de sous-vêtements masculins : « David Beckham Bodywear ». Pour sa nouvelle collection, il pose devant les photographes et devient l’égérie de sa marque. Il n’y a pas longtemps, Paris était tout feu tout flamme à l’annonce d’un supposé contrat que devait signer David Beckham avec le PSG. Il faut croire que les sous-vêtements sont beaucoup plus intéressants que l’équipe du PSG…

 

Kill Bill, volume 1 & 2 de Quentin Tarantino

Première fois où l’on tombe tous d’accord lors d’une « soirée films » entre amis. Unanimes, on choisit de mater les 2 volumes de Kill Bill. A coup sûr, ils font partis des films les plus connus et les plus cultes du cinéma. De l’action, du sang, de la vengeance, une héroïne blonde à la gâchette facile et des scènes marquantes, Kill Bill : c’est ça et plus encore. Clin d’œil à Bruce Lee et à ses films dans le choix de la combinaison jaune que porte Uma Thurman dans le premier volume ou encore avec les masques portés par les 88 sbires d’O-Ren Ishii, clin d’œil aussi à Pulp Fiction, avec la marque de cigarettes Red Apple créée spécialement par Tarantino pour le film ainsi qu’avec le nom de l’organisation criminelle dirigée par Bill appelée : « Le détachement des vipères assassines » qui rappelle fortement la « Force Fox Five ». Il y a tant de choses à dire sur ce chef d’oeuvre…

 

Fashion Week

Du 9 au 16 février, c’était la semaine de la Fashion Week à New York. Pendant cette période, de nombreux créateurs, tels que Rodarte, Marc Jacobs, Jason Wu ou encore Alexander Wang, ont fait découvrir le temps de défilés plus magnifiques les uns que les autres leurs nouvelles collections Automne-Hivers 2012-2013. Plus de 300 défilés et présentations étaient prévus. La nouvelle collection haute couture qui a le plus attiré mon attention ? Assurément, ça aura été celle de Jason Wu. Ce jeune créateur de 29 ans et d’origine taïwanaise a présenté une nouvelle collection inspirée des guerriers de la dynastie Qing. Des mannequins à l’allure militaire, du glamour et de gigantesques portes rouges rappelant la Cité Interdite pour le décor, un véritable spectacle pour les petits yeux.

 

Beurette conservatrice

Le 16 janvier, Raphaël Nisand remettait à Jeannette Bougrab son rapport visant à réduire le nombre d’IVG chez les filles et jeunes femmes. Une initiative qui partait d’une bonne volonté mais aux conclusions douteuses. En effet, le rapport compare la consommation de porno chez les jeunes avec le nombre de grossesses involontaires. Selon le professeur Nisand « 30 % des films pornographiques sont visionnés par des enfants de moins de 14 ans » (chiffres étranges, convenons-en). Jeannette en tire donc des conclusions : « C’est dramatique de penser qu’ils se construisent à travers ces représentations des relations sexuelles. C’est d’ailleurs pourquoi nous réfléchissons, avec le ministère de la Culture, au moyen de rendre payante la première page des sites pornos. ». Chez wagonlit, on pense que c’est très con, que ça ne servira à rien (en plus d’être liberticide) et que c’est révélateur d’un manque de compréhension de nos élites nationales. Faye Reagan ne remplacera JAMAIS Kelly Reilly dans ma représentation de la femme idéale.

Robin Woods & Jacques Leblanc

Publicités