La sélection de la rédaction #3

par wagonlit

Il faut que je te dise : j’ai mal fait mon taf. J’étais censé suivre l’actu pol et cul et j’ai failli à ma mission. C’est pourquoi la sélection de cette semaine, accouchée dans l’urgence et la douleur, ne présente pas grand chose de neuf. Cependant, pour me rattraper, je te file mes bons conseils au cas où tu t’ennuies.

Un livre

Ambiguïtés d’Eliott Perlman
Un livre dense, qui se lit difficilement d’ici lundi à moins d’avoir une motivation aussi poussée qu’Ayrton Senna qui double Alain Prost à l’intérieur d’un virage. L’histoire est assez classique puisque c’est celle d’un couple. L’un sombre dans la dépression et l’autre réussit sa deuxième vie. Il y a un gosse entre les deux, et une pute aussi.

Ce n’est pas tant le scénario qui importe mais la narration alternée entre 7 personnages. Entre Exercices de Style de Raymond Queuneau et Elephant de Gus Van Sant : c’est un beau roman, c’est une belle histoire.

 

Un disque

Splendor In The Grass Pink Martini
A l’approche de février, on n’a qu’une hâte : que ce putain de froid de canard laisse la place à des rayons de soleil qui nous doreront la peau à la perfection. On pense déjà à faire le chat, nu sur le tapis du salon (hein, Faune ?), à se taper des vins blancs dès seize heures en terrasse et des barbeuc’ après la nuit tombée. Mais n’allons pas trop vite en besogne. Il reste encore deux petits mois avant le printemps. En attendant, faites-vous couler un bain, branchez votre iPod sur lequel vous aurez mis l’album dont il est question ici (téléchargé légalement, bien sûr… n’allez pas vous faire emmerder par le FBI non plus) et fermez les yeux. Vous pouvez être deux dans la baignoire, l’écoute n’en sera que meilleure.
Ps : ma préférée, c’est Ninna Nanna (reprise).

 

Un film

Vanishing Point de Richard C. Sarafian
Une route. Un mec mal rasé, crado, avec un nom Polonais ultra-stéréotypé. Un noir aveugle qui danse comme un dingue et prend très certainement de la came pure. Une Dodge Challenger RT blanche. Voilà pour le scénar. Ceux qui ont aimé Easy Rider apprécieront certainement ce road moovie dans lequel il n’y a pas grand chose à comprendre si ce n’est que les States c’est stylé mais c’est aussi très dangereux quand t’es un peu hippie sur les bords.

 

Un événement

Après-midi dansant à partir de 15h le Dimanche 29 janvier 2012

A la salle polyvalente de Belle-Isle-en-Terre (rue de Tilleuls)
Animé par Silvère Burlot (hé ouais mon pote, on ne se fout pas de ta gueule)
Ambiance bon enfant, picole sympathique et YMCA pour les plus foufous : ça risque d’être chaud. Par contre, niveau meuf, c’est moins bien qu’un Fest-Noz, c’est le hic…

 

Une vidéo YouTube

Ce n’est pas vraiment une vidéo YouTube mais ça m’a tellement fait marrer quand je suis tombé dessus que je ne pouvais pas la laisser passer… Rire bête et méchant, évidemment. Bon week-end.

Jacques Leblanc

Publicités